Cet automne, les conifères sont gâtés en eau

En octobre, les précipitations au-dessus des normales, soit 174 mm d'eau versus la normale du mois qui est à 96 mm à Québec, font le bonheur des conifères. En effet, ces arbustes à feuillage persistant ont pu faire des réserves en eau pour passer l’hiver. Il en est de même des jeunes plantations de l’année et ce, peu importe les espèces. C'est donc une très bonne nouvelle !

Vous devez savoir que ces arbres ont besoin d'emmagasiner de l’eau particulièrement à l’automne. Sans quoi, lors des journées hivernales où les températures sont au-dessus du point de congélation, il y a de fortes probabilités qu’ils s’assèchent dû au phénomène de transpiration. Les conséquences du manque d’eau sont visibles au printemps puisque le feuillage comporte des taches rouges et il est plus clairsemé. De plus, des réserves moindres en eau rendent ces arbustes plus fragiles aux insectes et aux maladies. Comme les conifères servent souvent de haies et créent de l’intimité vous comprendrez l’importance d'un bon approvisionnement en eau et ce, jusqu’à la période du gel au sol.

Sachez qu’un arbre moyen peut puiser dans le sol jusqu’à 200 litres d’eau/jour. Pour les arbres feuillus, faire des réserves en eau est moins problématique car ils perdent leurs feuilles et tombent en dormance. Ils peuvent donc récupérer au printemps lors des journées de pluie.







Retour